Programme d'accompagnement de l'expertise comptable à la transition numérique
Suivez-nous sur
Outre-mer - Le Numérique pour les experts-comptables en Outre-mer : interview de Marcelino Burel

Le numérique pour les experts-comptables en Outre-mer : interview de Marcelino Burel

A la rencontre de Marcelino Burel, Président du Comité Outre-mer au sein du CSO. Interview passionnante sur les initiatives lancées pour répondre aux enjeux posés par le numérique afin d’accompagner les experts-comptables.

  • Quel est le niveau de maturité des usages numériques des entreprises à La Réunion ?

Il convient de rappeler en préambule que le tissu économique local est constitué à 90% d’entreprises de moins 10 salariés et qu’elles sont majoritairement dirigées par des seniors qui n’ont pas forcément baigné dans une culture du numérique.

Parallèlement, l’infrastructure en matière de communication était encore défaillante il y a peine 5 ans. L’accès haut débit a cependant été généralisé au rythme d’un Train à Grande Vitesse, même si certaines communes de l’île sont encore sous équipées.

Cependant, la richesse de l’île est constituée de ses 41% de jeunes de moins de 25 ans qui feront une partie des chefs d’entreprise de demain.

Avec le déploiement de la WIFI et du THD dans les lycées (43 lycées interconnectés via un réseau privé ; 27 lycées câblés en fibre optique et 221 bornes sécurisées installés dans tous les lycées publics) ces jeunes disposent de toutes les cartes pour faire évoluer rapidement les usages numériques dans les entreprises tant en leur qualité de futurs consommateurs que de futurs collaborateurs

 

  • Comment les Experts Comptables de La Réunion ont-ils pris le virage numérique pour accompagner leurs clients ?

Là encore, je crois qu’un préambule est nécessaire : la profession locale est composée à plus d’un tiers d’Experts Comptables diplômés de moins de 5 ans ; lesquels ont tendances à se lancer en création ex-nihilo.

La plupart s’organisent donc rapidement pour doter leurs jeunes cabinets des dernières technologies pour gagner en compétitivité mais également de nouvelles méthodes de collaboration avec le client pour gagner en différentiation.

Parallèlement, quasiment 100% des cabinets de la place ont poussé la dématérialisation à son maximum : la télé-déclaration ; le télé-paiement, comme la collecte des données bancaires qui est déjà une seconde culture.

La signature numérique est en train de prendre place. Le traitement par « océrisation » est également en cours de généralisation.

Cet écosystème apparait donc favorable à l’évolution des entreprises clientes elles-mêmes vers une culture numérique. Mais nous ne sommes qu’au début de cette ère numérique avec son lot de questionnement et de tâtonnement.

 

  • Quelles sont les initiatives du Conseil Régional de l’Ordre de La Réunion pour accompagner les experts-comptables sur le numérique ?

Depuis 2014 le Conseil Régional de l’Ordre de La Réunion a compris la nécessité de développer ce qu’elle avait appelé la NUMERIK’ ATTITUDE et l’une de ses premières actions a été de créer en son sein un club Informatique et Innovation Technologique.

Ce club était destiné à promouvoir le numérique sous toutes ses formes et favoriser les points de rencontres des Experts Comptables sur des sujets ou des thèmes de formations en rapport avec le numérique ou encore de développer le partage d’expérience.

C’est ainsi que les sujets suivants ont été mis sur la table :

  • Le FEC
  • La DSN
  • Le bulletin de salaire dématérialisé
  • Le scellement électronique
  • Le compte fiscal
  • Le Cloud

La nouvelle mandature qui s’est installée depuis 2017 aux commandes de la destinée de la profession locale a amplifié ce mouvement. Son souci a toujours été de faire preuve d’adaptation et d’anticipation comme la profession a su faire jusque-là.

 

  • Comment le Comité Outre-Mer, créé en 2017 au sein du Conseil Supérieur de l’Ordre, inscrit son action au regard des enjeux posés par le numérique ?

Le Comité Outre-Mer que je préside est composé principalement (mais pas exclusivement) des Présidents de CRO des DOM et des représentants des Comités Départementaux basés en OM.

Nous nous sommes donnés comme feuille de route une démarche structurée autour des 5 axes suivants :

  • accroitre l’influence de la profession domienne sur la sphère politique nationale & régionale
  • impulser une dynamique de marketing territorial
  • élever & adapter les compétences
  • soutenir la transition numérique de la profession domienne
  • fixer les jeunes compétences et rendre la profession attractive

Comme vous pouvez le comprendre ce 4ème axe relève d’une importance particulière pour les DOM puisque non seulement la transition numérique relève d’une volonté stratégique posée par le Conseil Supérieur mais elle présente surtout pour nos territoires exigües et ultrapériphériques une chance de développement à pied d’égalité avec l’ensemble des territoires pour ne pas dire avec l’ensemble du monde !

La meilleure façon d’abolir les distances pour nos îles et donc de réduire les coûts et, d’une certaine façon, de gagner en productivité c’est bien de prendre le virage numérique de manière résolue.

Sur ce volet numérique, l’une des 1ères actions du Comité Outre-Mer a été d’initier une journée baptisée KULTUR MUNERIK qui s’est déroulée en juin 2018 à Mayotte puis à La Réunion. Cette journée destinée à s’installer de manière pérenne dans le calendrier d’animation annuel en Outre-Mer sera dupliquée dans les autres DOM au cours des prochains mois (celui de la Martinique étant prévu pour début 2019).

Cette 1ère journée itinérante a été une réussite grâce à la collaboration efficace de l’élu responsable de la thématique au sein du CRO ; de la Présidente du Comité Transition Numérique et du Président du Comité Technologique.

Pas moins de 35 confrères et Experts Comptables Stagiaires ont répondus à l’appel et sont venus découvrir les sujets aussi divers et variés que sont : l’actualité numérique / la cybercriminalité / le marketing de l’offre digitale…

%d blogueurs aiment cette page :