Programme d'accompagnement de l'expertise comptable à la transition numérique
Suivez-nous sur

Evènements

Il se passe des choses sur la planète numérique. Pour ne rien rater, sélectionnez les bons rendez-vous

Le RGPD : tenez-vous prêts en suivant le 1er Webinaire du CSOEC 

SAVE THE DATE : Le 17 avril à 18h30, 1er webinaire organisé par le CSOEC pour découvrir les enjeux et opportunités du RGPD pour les experts-comptables.

Le règlement européen sur la protection des données (RGDP) impose de nouvelles obligations pour les entreprises détenant des données personnelles, à compter du 25 mai 2018.
Elles s’imposent aux entreprises clientes … mais aussi aux experts-comptables !
Venez faire un tour d’horizon de ces obligations sur la base d’exemples concrets en lien avec l’activité de vos cabinets et découvrir comment vous mettre en conformité dans les délais grâce à la nouvelle plateforme « Conseil Sup’ Services » et ses outils pratiques.

WEBINAIRE CSOEC - Le RGPD

Interview approfondi avec Sanaa Moussaid, présidente du Comité Transition Numérique, et de Dominique Périer, président du Comité Technologie, suite à leur expérience du CES Las Vegas 2018.

 

1- L'Ordre des experts-comptables était présent cette année au CES Las Vegas. Pourquoi était-il nécessaire d'être présent ?

SM : C’est avant tout un objectif de veille afin de comprendre ce qui se passe en terme d'innovation, de technologies et de digitalisation des métiers. Notre démarche consiste à être proche de l’écosystème pour en comprendre les impacts sur le métier des experts comptables.

2- L'Intelligence Artificielle et la Blockchain étaient au centre des innovations présentées au CES Las Vegas 2018. Quelle peut être l'influence de ces technologies pour les Experts Comptables ?

DP : Tout d’abord il faut aller au-delà des « sympathiques robots ». Nous avons pu tester la technologie d’AI (Intelligence Artificielle) Watson d’IBM. Elle s’applique à de nombreux domaines qui nécessitent une automatisation des tâches et l’analyse d’un grand volume de données.

CES Las Vegas

SM : Watson est notamment utilisé dans le domaine juridique, bancaire et la Santé. Concernant la Blockchain, nous avons pu assister à des démonstrations de Quantum. S’il n’y a pas beaucoup cas d’usage à ce jour se rapportant à notre métier, il est certain que ce n’est qu’une question de temps !

3- Quelles sont les innovations et les rencontres qui vous ont particulièrement marquées au CES Las Vegas 2018 ?

DP : La Bague Icare ! Plus précisément la bague Aeklys créée par ICARE, une start up corse. Cette bague couplée à un Smartphone intègre 28 applications, notamment pour sécuriser des transactions. Elle est automatiquement désactivée dès que son propriétaire la retire de son doigt.

SM : Une application directement utile pour les entreprises, il s’agît de Bizzpeek qui exploite automatiquement vos données pour générer des reporting. Cette application est développée par un éditeur de logiciel venu avec la délégation d’Occitanie de la FrenchTech. De manière générale, nous avons pu observer de nombreuses innovations liées à l'économie du partage.

4- Votre expérience du CES Las Vegas 2018 a-t-elle influencée les travaux du Comité Transition Numérique et Comité Technologique ?

SM : Participer au CES a été enrichissant pour nos comités. S’intéresser aux dernières tendance nous permet d’anticiper les innovations à venir qui vont impacter notre métier.

DP : Cela nous a consolidé dans notre volonté de constituer un groupe de travail dédié à la Blockchain transversal aux 2 comités. Notre objectif est d'identifier comment cela va impacter le travail des cabinets pour anticiper les changements et accompagner la profession.

5- Quels sont les autres grands événements liés à l'innovation numérique où sera présent l'Ordre des Experts Comptables de 2018 ?

SM / DP : Du 24 au 26 mai, nous serons présents à Vivatech qui est le plus grand événement lié au Digital à Paris. Nous regardons aussi les événements en région comme le Blend Web Mix qui a lieu à Lyon fin octobre. Les comités régionaux de l’Ordre sont également présents dans les événements organisés par les FrenchTech locales. Par exemple, l’Ordre des Pays de Loire organise une table ronde lors de la Digital Week de Nantes prévue en septembre.

CES Las Vegas – Témoignage d’experts-comptables

Témoignage d’experts-comptables (Gianni CULOS et Marc BOCQUET) rencontrés au CES

Pourquoi participer au CES ?

Nous avons créé notre cabinet sur un modèle souple, agile, innovant et tourné vers l’international. Nos clients actuels, essentiellement des filiales de groupes étrangers et PME locales ou nationales, attendent de nous, experts-comptables, de la pro activité, de la réactivité, et d’être force de propositions concernant des solutions innovantes en lien avec nos métiers et leurs besoins. Participer à un salon tel que le CES est donc en phase avec notre ADN.

Caletre_photo-CES

Qu’avez-vous appris ?

Le CES est un salon principalement B to C qui s’oriente depuis quelques années aussi sur le B to B. Pour une jeune start-up, venir au CES demande un engagement fort en amont et un investissement financier. Cet événement est unique pour être mis en relation en un temps record avec les décideurs de grands groupes, des investisseurs et des influenceurs gravitant dans l’environnement de la transformation numérique et les nouvelles technologies. Prenons pour exemple une startup Française venue présenter un drone indoor permettant d’effectuer des inventaires sans pilote et en autonomie complète, et qui a été mise sur le devant de la scène par le CEO d’un grand groupe de l’industrie agro-alimentaire comme étant une solution disruptive.
En revanche, gare aux déconvenues. Si votre client startupper participe trop tôt, avec un produit non mature ou sans segment de marché précis, la probabilité de transformer l’essai est faible et l’aventure peut avoir un goût amer d’autant plus que vous ne pouvez-vous présenter qu’une seule fois à l’Eureka Park (la zone dédiée aux start-up).

Quel a été l’apport pour vous et votre cabinet ?

Au gré des stands et des échanges avec des entrepreneurs de tout secteur d’activité et de tous pays, vous vous nourrissez de leur créativité, de leur dynamisme, et appréhendez mieux les problématiques auxquelles ils sont confrontés.
Ce salon nous a également permis de confirmer matériellement (à peu près 4 000 exposants) à quel point la digitalisation en marche est impressionnante. L’intelligence artificielle, la cyber-sécurité et la connectivité des objets sont au cœur des innovations présentées. S’adapter à cet environnement n’est plus un choix pour les experts-comptables, il est essentiel qu’ils en deviennent les acteurs à part entière.

Retour sur la 3ème édition du Congrès Entreprise du Futur qui s’est tenu à Lyon le 18 janvier 2018 avec près de 5000 participants.

L’objectif de cette plateforme communautaire est de fédérer les décideurs et de les accompagner dans leurs enjeux stratégiques de transformation de leur entreprise.

Sanaa Moussaid, présidente du Comité Transition Numérique du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables, a participé à la table ronde sur l’intelligence commerciale et la proximité client.

La 1ère cause de transformation de la fonction commerciale, c’est la transformation des clients

 

Dans tous les secteurs, la maturité et l’exigence des clients s’est accrue. Les dirigeants et les collaborateurs des entreprises n’attendent pas un contact avec un fournisseur pour s’informer, ils le font directement sur Internet. On retrouve ce comportement parmi les clients des cabinets d’expertise comptable, ils sont de plus en plus nombreux avec ce niveau d’exigence de réactivité, « veulent tout et tout de suite, maîtrisent l'environnement informatique et utilisent des outils collaboratifs, et souhaitent une vision plus pointue de leur activité... ». Pour capter ces clients, l’Expert Comptable doit être réactif, agile et ouvert à toutes les innovations.

Gérer l’urgence et le moyen terme
Les cabinets qui accompagnent les TPE et les PME savent que les dirigeants de ces entreprises sont souvent dans l’urgence. Il est donc plus difficile de capter leur attention pour leur proposer de nouvelles missions. L’usage des outils de marketing digital est dès lors indispensable pour leur faire passer des messages lors de leurs recherches sur Google ou lorsqu’ils échangent avec leur réseau professionnel sur LinkedIn ou Twitter. « Vendre de nouvelles missions passe donc aussi par une nouvelle approche de l’intelligence commerciale et de la proximité client ».

Vendeur connecté et personnalisation de la relation client
"Plus le digital prend de l'importance, plus l'humain prend de la valeur. A l'ère du digital, assez paradoxalement, c'est la présence de l'humain qui est réclamée plus que jamais". L’exigence de relation client via le outils numériques amènent les cabinets les plus avancés à recruter des profils aux compétences relationnelles et à l’aise avec ce nouvel environnement technologique. L’objectif est de nourrir une relation permanente et plus pertinente avec le client, en exploitant les outils qui apportent la personnalisation et la réactivité. Pour le cabinet, il s’agît donc de repenser sa stratégie et son organisation, et pas uniquement de se doter de nouveaux outils technologiques.

Retour sur l’Atelier de la Journée du Numérique #2 du 7 décembre 2017 : Comment dépasser les contraintes technologiques pour pouvoir en saisir les opportunités ?

L’atelier était animé par Dominique Perier, Président du comité technologique du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables, avec Jean-Louis Mathieu, Directeur technique et Fabien Cleuet, Consultant en informatique et Président de la compagnie nationale des experts de justice informatique.
L’objectif de l’Atelier est d’améliorer la productivité des experts-comptables, optimiser leur organisation et déployer de nouvelles missions.

Les projets technologiques, tant opérationnels que stratégiques, peuvent être assimilés à des contraintes pour les experts-comptables car ils leur imposent de repenser leur organisation actuelle. Ils sont pourtant avant tout de formidable sources d’opportunités pour les cabinets de demain et c’est cela qui est démontré au cours de la conférence. Les technologies permettent : la facilitation des échanges d’informations, l’automatisation des tâches à faible valeur ajoutée… Nous pourrons donc débloquer du temps pour de nouvelles compétences.
Et pour contribuer à sa réussite, l’humain doit être au cœur de la transformation digitale du cabinet.

Logiciels de caisse, coffre-fort électronique et système d’archivage, facture électronique, cloud… autant de sujets incontournables qui permettent d’améliorer la production, optimiser l’organisation et déployer de nouvelles missions pour le professionnel. Mais n’oublions pas que le numérique et ses technologies sont juste un outil au service de l’homme.

Retour sur l’Atelier de la Journée du Numérique #2 du 7 décembre 2017 : Comment marketer l’offre digitale de votre cabinet ?

L’Atelier était animé par Frédérique Goigoux, Présidente de la commission Marketing du Conseil supérieur de l’ordre des experts comptables, avec David Ladame, Expert-comptable fondateur du cabinet Experneo, Yassine Belfkih, CEO de Fabernovel Data & Media, et Didier Plane, Dirigeant d’Avensi et fondateur des trophées Marketing Communication de la profession comptable.

L’objectif de l’Atelier est de découvrir avec les experts comptables les dernières tendances de marketing digital qui permettent de fidéliser et développer sa clientèle. C’est aussi l’occasion de partager les expériences de confrères ayant réussi cette mutation pour apprendre à maîtriser et renforcer les usages du numérique.

Pour lancer l’atelier, les intervenants ont rappelé 3 chiffres clés qui montrent que ces usages numériques sont bien ancrés dans les pratiques des Français :
- 85% : c’est le taux de pénétration d’Internet en France
- 75% : c’est la part des Français qui consultent Internet chaque jour
- 18h : c’est le temps passé sur Internet chaque semaine.

Le maître mot de la bonne approche du marketing digital c’est l’agilité. Les cabinets doivent intégrer cette valeur dans leur comportement global pour optimiser leur démarche marketing.

Agilité dans l’analyse des clients
Il n’est sans doute pas possible de proposer la même approche marketing pour 100% des clients. La segmentation doit se faire sur les usages des missions comptables mais aussi sur le relationnel attendu. Certains clients sont autonomes avec les services numériques et d’autres ne le sont pas. Mais la réalité est souvent plus complexe : ceux qui sont autonomes apprécient dans certains contextes une relation plus traditionnelle avec leur expert comptable ; ceux qui ne sont pas à l’aise avec le numérique peuvent attendre un accompagnement de leur expert comptable pour réaliser cette mutation.

Agilité dans les techniques marketing
Un des avantages des techniques de marketing digital est le fait de pouvoir mesurer les résultats de ses actions. Les experts comptables doivent bien définir leurs objectifs (règle SMART) et les KPI (indicateurs clés de performance) qui permettent de mesurer leur atteinte. Le marketing digital nécessite une approche pragmatique en jugeant chaque technique selon ses résultats et allouant les budgets sur celles qui sont les plus efficaces. Les experts comptables doivent donc mener des tests et challenger les résultats avec ceux des techniques marketing plus classiques (print, annuaires...).

Pour aller plus loin sur cette problématique, retrouvez l’article L’expert-comptable connecté : la technologie au service de la détection des missions de conseil, publié dans le numéro de décembre de la Revue Française de Comptabilité.

CES Las Vegas – Le RDV incontournable du salon high-tech

Sanaa Moussaïd, présidente du comité transition numérique, et Dominique Périer, président du comité technologique, ont participé, par le biais de la CPME, à l’édition 2018 du CES (Consumer Electronics Show), qui s’est tenu du 9 au 12 janvier à Las Vegas. Le CES, c’est aussi le plus grand salon du monde de l’innovation avec, en quelques chiffres : 170 000 visiteurs, 150 pays, 3 900 exposants, 300 conférences ! La tendance n’est pas nouvelle mais elle se confirme : intelligence artificielle, robotisation, appareils connectés en tout genre, réalité virtuelle, IoT (Internet des Objets), voiture autonome, maisons connectées…

Au programme, un walking event avec Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du numérique. Mais également l’occasion de découvrir, les principales innovations, mais aussi de tisser des liens avec les acteurs du numérique pour mieux appréhender les technologies de demain.

Retour sur 5 de leurs coups de cœur :

  1. BizzPeek : outil de requête performant permettant une gestion automatique de reporting. Il se connecte à plusieurs bases de données à la fois et dans plusieurs environnements.
  2. Bague Icare : bague de paiement connectée, de 50 € à 200 €, qui permet de payer avec son doigt ! La start-up française Icar Technology utilise la même technologie de transfert de données sans contact que pour les cartes bleues sans contact (NFC). Reste à mettre en place des partenariats avec les banques, anticiper les aspects de sécurité tels que la perte ou le vol de cette dernière…
  3. Koena : plateforme permettant l’interactivité entre professionnels et utilisateurs handicapés pour mieux comprendre leurs difficultés respectives et motiver le dialogue dans le but de fournir une accessibilité numérique. En quelques mots, une approche déculpabilisante, et une vision pragmatique et solidaire. Il s’agit de mettre le numérique au service de l’inclusion.
  4. Skeep : une application qui permet de sécuriser, gérer les spams, les droits d’accès aux données et les contrôler (email, facebook…). Défini comme « un ange gardien des données personnelles », la start-up toulousaine collabore avec la CNIL pour les problématiques d’atteinte à la vie privée sur Internet.
  5. Pup : scanner de poche connecté et autonome. Quelques secondes suffisent pour scanner, partager et stocker, avec la meilleure image qui soit (fonctionnalité OCR) …

La France était d’ailleurs le pays le plus représenté sur ce salon en nombre d’exposants, juste après les USA et la Chine. Plus de 300 startups de la French Tech ont participé au CES de Las Vegas. Nombre d’entre elles appuyées sur de grands groupes pour subventionner leur participation.

Rappelons que les outils que nous aurons demain permettront à l’expert-comptable d’être plus productifs afin de se concentrer davantage sur le conseil ! Il est donc indispensable de devancer les évolutions technologiques pour pouvoir en saisir les meilleures opportunités pour la profession.

Atelier JDN #2 : Comment se prémunir de la cybercriminalité ?

Atelier animé par Dominique Jourde, président de la commission numérique et un représentant de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI).

La cybersécurité est le pendant de la transition numérique. Avec la digitalisation croissante des activités, le développement du recours aux objets connectés / IoT, aux réseaux sociaux, aux échanges de données informatisées, au BYOD etc., le risque numérique est devenu une nouvelle menace qui doit être placée au cœur de la stratégie de gestion globale des risques de l’entreprise, et donc des cabinets, qui ne sont pas épargnés.

La question n'est donc plus de savoir s'il y a un risque d'attaque, mais plutôt quelle en sera l'ampleur et la Fréquence. C'est Pourquoi, face à la recrudescence des cyber-attaques des cabinets, le CSOEC a décidé de donner des clés aux professionnels, pour qu'ils puissent mieux se protéger et se prémunir contre des cyber-risques.

« Ça n’arrive pas qu’aux autres… », c’est ainsi que Dominique Jourde introduit l’atelier en présentant les 10 commandements pour se prémunir des cyber-risques (co-réalisés par le CSOEC et la CNCC pour la journée du numérique).

Deux objectifs retenus pour cet atelier : sensibiliser et alerter les cabinets qui doivent se prémunir contre le vol de données car ils disposent de données précieuses tout particulièrement convoitées par les cyber-délinquants.

« Quand c’est gratuit, c’est toi le produit », déclare la DGSI. Ce slogan invite la profession du chiffre à avoir un comportement avisé et responsable. Et attirer l’attention sur les bonnes pratiques élémentaires à respecter scrupuleusement, notamment lors du téléchargement des applications sur son smartphone et des accès que l’utilisateur autorise auxdites applications.

Mieux que de longs discours, visionnez la campagne publicitaire de Qwant, le moteur de recherche qui respecte votre vie privée :

Bon à savoir : l’atelier s’est conclu par la mise à disposition d’une « boîte à outils » par la DGSI, présentée comme un « guide de survie » indispensable dans ce monde numérique.

Atelier JDN #2 : Comment mettre en œuvre votre stratégie de transformation numérique et accompagner vos clients dans leur transition ? 

Retour sur l’Atelier de la Journée du Numérique #2 du 7 décembre 2017 : Comment mettre  en  œuvre  votre  stratégie  de  transformation  numérique  et  accompagner  vos clients dans leur transition ?

L’Atelier était animé  par Sanaa  Moussaid,  Présidente  du  comité transition  numérique  du Conseil  Supérieur  de  l’Ordre des  Experts  Comptables,  avec Yann  Benchora,  CDO  de  la Compagnie Fiduciaire, et Laurent Lebar, Directeur Stratégie Métiers de France Défi.

 

L’objectif  de  l’Atelier  n’est  pas de se  demander  si  la  transition numérique  est  une  réalité incontournable,  la  question  ne se pose  plus.  Cet  échange  a  pour  objectif  de  donner  des outils  opérationnels  pour  que  chaque  cabinet  puisse  mener  sa propre transformation  et accompagner celle de ses clients. Cette transition numérique s’impose d’autant plus que des facteurs accélèrent son ampleur: arrivée de nouvelles générations sur le marché du travail, montée en puissance des Fintech et Legaltech, automatisation de la tenue comptable... Ces changements  peuvent  créer  des opportunités  pour  les  experts  comptables,  à  condition  de mener sa propre transformation numérique.

Comme toute rupture, la transition numérique implique une réflexion sur sa stratégie et son management. Les experts comptables doivent donc remettre à plat leurs missions, la valeur créée  pour  leurs  clients  et  l’organisation  nécessaire  à  la  mise  en  œuvre.  La  transition numérique  n’impacte  pas  uniquement  la  technologie,  c’est avant  tout  une  opportunité pour repenser  la  collaboration  au  sein  du  cabinet  et  les  services  proposés  aux  clients. «Toute l'organisation du cabinet est modifiée avec le digital» précise Sanaa Moussaid.

Pour réussir sa transformation numérique, il ne s’agît pas de plaquer des modèles externes, le   cabinet   doit   s’appuyer   sur   ses   particularités   en   termes   de   culture   d’entreprise, d’organisation, de typologie de clients, de savoir-faire et de savoir-être. De manière pratique, le  cabinet  peut  mener  cette transformation  en  mode  «gestion  de  projet»  avec  4  phases: l'exploration, l'élaboration, l'exécution et l'évaluation du projet. Pour cadrer cette réflexion, le cabinet  peut  s’appuyer sur  le  modèle  classique  de  Porter  ou  celui  plus  moderne  de d’Osterwalder. A l’issue de cet exercice, le cabinet aura précisé un diagnostic de ses forces et  faiblesses,  rédéfini  son  business  model  et  transformé  son  organisation  pour  mieux accompagner ses clients.

Pour aider les experts comptables à initier cette réflexion, Cap sur le Numérique propose 2 diagnostics, destinés respectivement au cabinet et à ses collaborateurs.

7 décembre : CONVENTION NUMERIQUE #2

La deuxième édition de la convention du Conseil supérieur sur la transition numérique dans l'expertise comptable aura lieu le 7 décembre à Paris, NEW CAP EVENT center, quai de Grenelle.

Après une première journée, en novembre dernier, consacrée aux enjeux, cette seconde convention entrera dans les cabinets pour explorer la méthode et les outils. Save the date !

Programme à consulter sur capsurlenumérique dans les prochaines semaines.

15/16/17 juin 2017, Paris, Porte de Versailles.

VIVATECH

Organisation Publicis / Les Echos / partenariat CSOEC CNCC

Le Conseil supérieur de l'ordre des experts comptables et la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes proposent aux start up et aux ETI en quête de transformation 3 journées de rencontre et de conseil sur un coaching center dédié.

PLUS D'INFO VIVATECH

 

VIVATECH

Guillaume Proust, Expert comptable livre son retour d'expérience sur le coaching center proposé par l'Ordre des experts comptables et la Compagnie nationale des commissaires aux comptes lors du salon Vivatech 2017.

VIVATECH

Denis Barbarossa, Expert comptable et influenceur reconnu dans la profession sur les questions de la transition numérique présente les motivations de sa présence.

2 février 2017, Paris, palais des congrès.

Conférence de presse à l'occasion du Salon des Entrepreneurs.

Interrogé par un journaliste sur les impacts de la digitalisation de l'économie, Emmanuel Macron prend l'exemple de l'expertise comptable pour affirmer combien cette profession a d'ores et déjà engagé sa transition.

Durée 01'29. Crédits. Groupe Les Echos

8 novembre 2016, Paris, salle Wagram.

Convention numérique de l'expertise comptable

Journée animée par Emmanuelle Duten-Diehl, Redactrice en chef Capital Finance / M&A, Private equity

En quelques années, notre quotidien a changé. A quel point et pourquoi s'en préoccuper ?

Philippe Arraou propose une immersion dans l’écosystème digital pour comprendre les modèles et stratégies de disruption.

Durée 31'32. Crédits. CSOEC

8 novembre 2016, Paris, salle Wagram.

Convention numérique de l'expertise comptable

Journée animée par Emmanuelle Duten-Diehl, Redactrice en chef Capital Finance / M&A, Private equity

Places de marché, économie collaborative, nouveaux entrants. Laurent Ponteignier (ATN+) et Bertrand Duperrin (Imakina) dressent une cartographie des secteurs économiques qui ont d'ores et déjà pivotés.

Durée 59'33. Crédits. CSOEC

8 novembre 2016, Paris, salle Wagram.

Convention numérique de l'expertise comptable

Journée animée par Emmanuelle Duten-Diehl, Redactrice en chef Capital Finance / M&A, Private equity

Quel est l'impact de la digitalisation et de l'automatisation des processus métier sur les cabinets d'expertise Comptable. Philippe Barré, expert-comptable et consultant (Pluriel) fait le point sur les risques et sur les opportunités

Durée 40'47. Crédits. CSOEC

8 novembre 2016, Paris, salle Wagram.

Convention numérique de l'expertise comptable

Journée animée par Emmanuelle Duten-Diehl, Redactrice en chef Capital Finance / M&A, Private equity

Témoignages croisés d'experts-comptables engagés (Thierry Bretout / Nicolas Gauthier) de leurs clients (Mounir Mahjoubi) ou de leurs conseils à la Transition (David Castera)

Durée 47'25. Crédits. CSOEC

8 novembre 2016, Paris, salle Wagram.

Convention numérique de l'expertise comptable

Journée animée par Emmanuelle Duten-Diehl, Redactrice en chef Capital Finance / M&A, Private equity

Focus sur la Blockchain. Jean Saphores (VPdt CSOEC) explique comment cette technologie de désintermédiation ne supprime pas le statut de tiers de confiance.

Durée 34'12. Crédits. CSOEC

Blockchain/tiers de confiance par CSOEC sur la plateforme Vimeo.

8 novembre 2016, Paris, salle Wagram.

Convention numérique de l'expertise comptable

Journée animée par Emmanuelle Duten-Diehl, Redactrice en chef Capital Finance / M&A, Private equity

Quelles sont les bonnes pratiques pour une conduite du changement efficace dans la transition numérique ? Réponses, sous la forme d'un top 10 de Thomas Houy, enseignant chercheur à l'école des mines.

Durée 33'31. Crédits. CSOEC

2 octobre 2015, Paris, palais des congrès.

70ième Congrès : l'expert-comptable numérique

Plénière de clôture. Discours d'Axelle Lemaire

Axelle Lemaire rappelle le chemin accompli par la profession et les défis auxquels elle va devoir faire face.

Durée 18'58. Crédits. CSOEC

2 octobre 2015, Paris, palais des congrès.

70ième Congrès : l'expert-comptable numérique

Best of du congrès

Six minutes pour découvrir les moments importants du 70ième congrès.

Durée 06'12. Crédits. CSOEC